je prends soin de moi, ça profite à tout le monde !

Il y a parfois confusion entre « prendre soin de soi », c’est-à-dire « s’écouter, se respecter et mettre ses limites dans la bienveillance » et « être égoïste ». D’où cette habitude de se dévouer pour son entourage ; de courir pour les uns et les autres, souvent à corps perdu, sans prendre une minute pour soi. Certain(e)s choisissent de dire ‘oui’ à toutes les demandes qui leur sont adressées … D’autres rendent service avant même d’avoir reçu la moindre requête.
Dans tous les cas, au bout d’un moment, rien ne va plus.

Se dévouer corps et âme pour son entourage sans maintenir un équilibre entre ce que je donne et ce que je reçois (ou ce que je me donne) n’est un cadeau pour personne. A force de nier ce qui serait bon pour moi ; de mettre le couvercle sur mes aspirations au repos, à la détente et à un peu d’espace pour moi, je finis par devenir une cocotte minute. Pour peu que la soupape de sécurité soit légèrement déficiente, je finirai, soit par exploser, soit par imploser.
Dans les deux cas, ça ne profite à personne.

En effet, lorsque je suis épuisé(e), irascible ou malade, mon entourage le plus proche (celui-là même dont je veux prendre soin) paie cash. Vouloir veiller sur autrui au prix de mon propre équilibre est donc un cadeau empoisonné.

Le processus de la Communication NonViolente nous invite à l’ouverture et la bienveillance … Et cela commence par s’accepter soi-même, avec ses limites, dans la bienveillance.

Dire « non » dans la bienveillance; faire des demandes claires; se respecter et prendre soin de soi et de ses besoins; "broyer du bon »; exprimer sa gratitude … Un petit pas vers soi … un grand pas pour son entourage !

Palais des Congrès - Salle de la Sagesse Esplanade de l'Europe 4, 4020 Liège Belgique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !