On a testé pour vous : l’auto-massage sinus by Sandra Biesmans

J’ai découvert un peu par hasard cette vidéo sur Youtube. Je ne connaissais Sandra que de nom, on avait déjà eu quelques échanges mais jamais concernant son activité « L’arbre Lume ».

Tout d’abord, j’étais septique car il faut dire que je suis sujet aux sinusites chroniques et que mon meilleur ami était le spray nasal. Rappelons que la plupart des sprays « déboucheurs de nez » qu’on obtient sans ordonnance en pharmacie, loin d’être une solution naturelle, crée une accoutumance dont beaucoup de personnes souffrent.

Alors si vous avez été dépendant aux vasodilatateurs vaporisés par voies nasales durant des années, c’est difficile d’imaginer que de simples massages faciaux vont résoudre vos problèmes.

Cependant, qui ne tente rien, n’a rien … C’est bien connu et Sandra m’inspire confiance alors je me suis dit : « pourquoi ne pas essayer cette technique durant 7 jours, sans utiliser de spray ». Je n’étais pas certain d’y arriver. Le simple fait de penser que mon nez est bouché ou trop encombré pour bien respirer fait monter en moi un stress, une angoisse difficilement contrôlable.

Durant les 3 premiers jours de mon test, j’ai utilisé un diffuseur d’huiles essentielles dans lequel j’avais mis de l’eucalyptus globulus, du lavandin grosso et un rien de menthe poivrée. Le fait de sentir ces molécules olfactives pénétrer mes narines me rassure et me sécurise.

Je suis scrupuleusement les gestes que Sandra montre dans sa vidéo. C’est simple et à la portée de tous. On commence par une acupressure en mouvement qui débute au centre des sourcils et qui se termine à la racine des cheveux. Comme Sandra le recommande, je fais ce geste 3 fois, puis je passe au massage de la zone des sourcils à l’aide des phalangines de l’index, en partant du centre vers l’extérieur du visage. Comme tout travail en médecine douce, il est important d’accompagner le geste d’une intention, voire même d’une visualisation mentale. Alors je ferme les yeux et tout en continuant mon massage, j’émets l’intention de déboucher mon nez, de désencombrer mes sinus, de retrouver des voies respiratoires propres, saines, laissant passer l’air librement.

Le premier jour, j’ai fait l’auto-massage, tout en regardant la vidéo pour être certain de suivre correctement la méthode et de respecter l’ordre des zones à masser. Le rituel étant assez court, il est facile à retenir, il y a une forme de logique dans le parcours qui commence par le haut du visage pour se rapprocher progressivement des sinus puis des narines.

On continue à masser les tempes, ce qui rend le massage apaisant, on a envie de s’attarder sur cette zone qui fait du bien. On passe ensuite en dessous des paupières, on masse les bords inférieurs des orbites. Parfois, on ressent des petits cristaux ou des résistances, des petites boules qui roulent quand on les stimule. Ensuite, on joint les mains, en faisant se toucher les extrémités des doigts et on se place à la racine du nez. D’un geste lent et appuyé, on suit la forme des os, en passant vers le bas des sinus jusqu’à atteindre le haut de la mâchoire, là où sont situées les pommettes, on continue bien jusqu’aux oreilles. On vient ensuite masser la zone extérieure du nez, un peu avant la fin du cartilage. Là, on sent vraiment qu’on travaille sur les sinus. Si vous êtes enrhumé lors de l’exercice, cela peut être un peu douloureux mais vous verrez que c’est pour un mieux. Le confort que vous gagnerez par la suite vous fera vite oublier cet inconfort du au massage de zones sensibles. Le rituel se termine en massant à l’aide des index la zone extérieure des ailes du nez. Le mouvement d’écartement ouvre les narines. Quand on appuie sur cette zone, encore une fois, on peut sentir un léger inconfort, comme une sensation d’obturer le passage de l’air mais ce geste est vraiment libérateur.

Voilà, le rituel est terminé, il prend à peine 5 minutes.

Après une semaine où je l’ai pratiqué 3 fois par jour, j’ai senti une grande différence. Clairement, il y avait un avant et un après. Je sens que j’ai vraiment travaillé sur mes sinus et que mes voies respiratoires hautes sont libérées. La bonne nouvelle, c’est que j’ai réussi mon pari de me passer de mon spray nasal durant cette semaine de test. En continuant le rituel une fois par jour, je pense que je pourrais m’en passer définitivement. Bien sûr, si l’offensive de l’hiver venait à me rendre malade et que le médecin me prescrivait un médicament sous forme de spray, je ne dis pas que je n’y succomberais pas. Cependant, la méthode de Sandra m’a aidé et m’a permis de voir que c’est possible de se détacher d’une accoutumance fortement ancrée.

Si dans les prochains mois, je venais à être enrhumé ou que je souffrais d’une sinusite, je recommencerai ce rituel 3 fois par jour et je vous posterai le résultat.

Pour plus de vidéos de sandra Biesmans, voici le lien vers sa chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCwvpkBbOkzkZ95tERMjM7oA

Et pour plus d’info sur ses activités : http://www.lume.be

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !